logo kopfgrafik links adresse mitte kopfgrafik rechts
   

FÖRDERGEBER

   Bundeskanzleramt

   Wien Kultur

PARTNER/INNEN

   Netzwerk Literaturhaeuser

   mitSprache

   arte Kulturpartner
   Incentives

   Bindewerk

kopfgrafik mitte

Wolfgang Popp: Die Verschwundenen.

de    en    fr    span    cz

Roman.
Wien:
Edition Atelier, 2015.
ISBN 978-3-903005-02-0.

Wolfgang Popp

Extrait

Au fait, qu'est devenu...? Plus on vieillit et fait de nouvelles rencontres, et plus on se demande ce que sont devenus d'anciens camarades de classe, de fac ou même des profs.
Wolfgang Popp a fait de cette question le leitmotiv de son dernier roman: dans Die Verschwundenen (Les disparus), il fait se rencontrer des personnages qui s'étaient perdus de vue depuis des dizaines d'années. Quelquefois par hasard, comme dans la première histoire (Alpbacher oder das Mädchen aus der Asche - Alpbacher ou la fille sortie des cendres), où un dénommé Lechner, devenu adulte, tombe sur son ancien prof de latin sur la place de Sorrente. Si la rencontre est singulière, c'est parce que ledit professeur, des années auparavant, avait disparu du lycée du jour au lendemain. L'ancien élève s'était demandé pendant des années où il avait bien pu aller. Et quel rapport cette disparition pouvait bien avoir avec Anna, sa silencieuse et mystérieuse camarade de classe.
D'autres «disparus» réapparaissent inopinément là où on ne les attendait pas, et avec de curieuses requêtes: comme l'ornithologue Philipp, qui demande à son ancien copain de fac de l'accompagner dans un voyage rocambolesque en Grèce pour y photographier un rare spécimen de chat-huant.
Le ton léger fait souvent oublier que chaque histoire est racontée par un narrateur différent
et qui réagit donc différemment – mais qui est chaque fois rattrapé par le passé. Qu'éprouve-t-on dans une telle situation? Plutôt de la curiosité, de la peur ou un certain malaise? L'auteur a particulièrement réussi ce face-à-face entre le passé et le présent: il montre à quel point un regard, une intonation ou un geste peuvent encore sembler familiers malgré les années.
Popp, qui a fait des études de sinologie et d'histoire, a alimenté son récit de faits et de détails historiques, et sa langue imagée réussit à redonner vie aux lieux. Son excellent sens de l'observation est le garant d'une indéniable couleur locale, que ce soit en Italie, en Angleterre, en Autriche ou au Sri Lanka, où son expérience de guide touristique est manifeste.
Au bout des 240 pages, on se surprend à se demander comment on réagirait soi-même si l'on rencontrait d'anciennes connaissances: serait-on prêt à traverser l'Europe ou à faire le tour du monde pour leur faire plaisir?

Extrait de la critique d'Emily Walton,
traduit par Nathalie Rouanet.
Texte original:
http://www.literaturhaus.at/index.php?id=10590

>>Incentives

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suche in den Webseiten  
Link zur Druckansicht
Veranstaltungen
Junge Talente beim ÖSV

Mi, 20.06.2018, 19.00 Uhr Lesungen Der Österreichische Schriftsteller/innenverband verjüngt sich!...

Die Calamari warten

Fr, 22.06.2018, 19.00 Uhr Lesungen | Studierende des Jahrgangs 2015/2016 des Instituts für...

Ausstellung
Jung-Wien: Positionen der Rezeption nach 1945

08.05. bis 29.08.2018 Ausstellung | Foyer Jung-Wien war ein Literaturkreis im frühen 20....

ZETTEL, ZITAT, DING: GESELLSCHAFT IM KASTEN Ein Projekt von Margret Kreidl

ab 11.06.2018 bis Juni 2019 Ausstellung | Bibliothek Der Zettelkatalog in der...

Tipp
OUT NOW – flugschrift Nr. 23 von Kinga Tóth

Kinga Tóths flugschrift, die den Titel SPRACHBAU trägt, ist vorübergehende Begrenzung einer...

Literaturfestivals in Österreich

Während die Literaturszene noch auf der Leipziger Buchmesse weilt, ist Wien schon startklar für die...