Raoul Schrott: Eine Geschichte des Windes.

de     en     fr     es     tr

Une histoire du vent ou Du premier canonnier allemand qui fit le tour du monde, une fois, deux fois, trois fois.
Roman.Munich: Carl Hanser Verlag, 2019.
ISBN 978-3-446-26380-2.

Raoul Schrott

Extrait

La mondialisation au XVIe siècle : l’Espagne et le Portugal se partagent le monde, les épices exotiques sont une marchandise convoitée, les hommes font le tour du monde à la voile. Raoul Schrott raconte l’histoire d’un jeune homme d’Aix-la-Chapelle, Hannes (Ahnes, Juan, Anas) qui, en raison d’une suite de hasards, d’aspirations et d’incidents, entreprend trois fois le tour du monde.

Hannes est présent au moment où l’on découvre la future route de Magellan, ce passage entre la Terre de Feu et le continent sud-américain qui permet aux navigateurs de passer de l’Atlantique au Pacifique et d’aller plus loin, toujours plus vers l’ouest. Le but est d’atteindre les Moluques, ces légendaires îles productrices d’épices où l’on peut charger des cargaisons prometteuses de richesse et de succès en Europe.

Les perspectives alternent et le récit braque le projecteur sur des personnages qui risquent leur vie pour développer le colonialisme européen et le commerce colonial. Le métier des armes, les intrigues, les injustices et les coups du destin sont dépeints avec sobriété, le roman étant conçu comme un « rapport », émaillé des théories subjectives du protagoniste Hannes et de quelques-uns de ses contemporains quant aux phénomènes climatiques et au rôle des planètes. Certaines remarques sans complaisance sur le comportement des puissances coloniales envers les autochtones dans d’autres parties du monde, de même qu’avec leurs « propres » ressortissants, nous rappellent que l’exploitation a une longue tradition derrière elle.

Raoul Schrott écrit dans une langue parsemée de notions désuètes, dont la complexité voulue a un effet d’authenticité, et parfois une connotation légèrement ironique. Par moments, c’est Hannes qui prend directement la parole en dictant ses aventures et ses réflexions, par moments, l’auteur joue le rôle du narrateur, et par moments, il raconte son propre voyage sur les traces du voyage entrepris cinq siècles plus tôt.

Ce n’est pas une histoire de gloire que Raoul Schrott écrit ici, même Hannes a « seulement survécu à quelque chose mais n’a en fait rien accompli ». Et il réalise à la fin une invention étonnante… Mais nous ne voulons pas en révéler davantage.

Résumé de la critique de Sabine Dengscherz, 13 octobre 2019,
traduit par Barbara Fontaine

>> Incentives