logo kopfgrafik links adresse mitte kopfgrafik rechts
   
Facebook Literaturhaus Wien Instagram Literaturhaus Wien

FÖRDERGEBER

Bundeskanzleramt

Wien Kultur

PARTNER/INNEN

Netzwerk Literaturhaeuser

mitSprache

arte Kulturpartner

traduki

Incentives

kopfgrafik mitte

Gertraud Klemm: Einzeller

de     en     fr     es     sr

Unicellulaires. Roman.
Kremayr & Scheriau, Vienne, 2023.
312 pages; relié; EUR 24,-.
ISBN 978-3-218-01382-6.

Gertraud Klemm

Extrait
 

À qui appartient le féminisme ?

« Tant que nous nous comporterons comme des organismes unicellulaires, jamais nous n’atteindrons l’égalité des sexes. » Cette formule incisive n’explique pas uniquement le titre du roman que son auteure, la biologiste et féministe engagée Gertraud Klemm, a une nouvelle fois empruntée à la nature (après Hippocampe en 2019), elle nous plonge également d’emblée au cœur de son sixième roman. À qui appartient le féminisme ? Pourquoi ne fonctionne-t-il pas ? La solidarité féminine existe-t-elle ? « Les féministes sont sévères, surtout avec les autres femmes », a récemment déclaré l’auteure lors d’un discours, et pas seulement pour plaisanter. Ces dernières années, elle nous apporte la preuve que le féminisme peut être à la fois haut en couleur et drôle, grâce à son style d’écriture original, impitoyable et mordant, marqué par son fort tempérament et son humour bien particulier.

Ce sont tous ces aspects qui se retrouvent dans la communauté féministe au centre de son roman Unicellulaires : elle est composée de cinq femmes qui vivent en colocation, de générations et de points de vue tout aussi différents.
« Engage-toi pour la révolution des femmes. Recherchons colocataire pour une Ruche - expérience de vie en communauté durable. Loyer 300 euros charges comprises. Pas d’animaux, pas d’hommes, pas d’accès handicapés. » C’est avec cette annonce que l’activiste politique Simone et ses acolytes Eleonora et Maren recherchent deux autres colocataires pour leur nouvel appartement. Flora, spécialiste en droit, et Lilly, étudiante, y emménagent, et Lilly devient la seconde narratrice, sa parole prenant le contrepied de celle de Simone. À chaque chapitre, la perspective alterne, celle de la chef de groupe charismatique et sévère se relayant avec celle de la jolie émule, quelque peu naïve, grâce à laquelle la communauté souhaite se donner un coup de jeune, ainsi qu’à son féminisme.

Ce qui soude le groupe, c’est sa cohésion face à la montée de l’extrême droite. Les élections approchent, et cette fois, les campagnes axent leurs promesses sur des primes pour femmes au foyer, des allocations pour les mères et l’interdiction d’avorter. Sur un plateau de télé-réalité, les femmes débattent en public de leurs idées, et tandis qu’elles se déchirent devant les caméras, la mutation politique s’opère en toute tranquillité.

L’auteure fait s’entrechoquer des mondes différents avec délectation, et son roman, qui débute comme un essai, se remplit peu à peu de vie et surprend jusqu’à la fin par de nouveaux éléments et des rebondissements inattendus.

Extrait du compte-rendu de Sabine Schuster,
Literaturhaus de Vienne, 6 mars 2023.
Traduction française : Florence Hetzel

>> Incentives

 

Link zur Druckansicht
Veranstaltungen
SELBST/e

Folge 1: von selbst*

Fr, 22.09.2023, 19.00 Uhr Wieviel/e selbst/e kann ein Selbst entfalten, resonant, hoch...

Christine Lavant Ich bin maßlos in allem. Biographisches

(Wallstein Verlag 2023)

Di, 26.09.2023, 19.00 Uhr Erhellendes und inspirierendes biographisches Porträt der Dichterin...

Ausstellung
Die Erinnerung wohnt in allen Dingen – 30 Jahre Österreichische Exilbibliothek

13.09.2023 bis 01.02.2024 Aber keiner von uns Wird hier bleiben. Das letzte Wort Ist noch nicht...

Tipp
LOST & FOUND IN MOTION

Video-Rückschau auf die Kooperationsveranstaltungen von Literaturhaus Wien und Literaturhaus...

OUT NOW : flugschrift Nr. 43 von Mario Huber

Die 43. Ausgabe der flugschrift ist eine Zusammenstellung von Dialektgedichten des Autors und...