logo kopfgrafik links adresse mitte kopfgrafik rechts
   
Facebook Literaturhaus Wien Instagram Literaturhaus Wien

FÖRDERGEBER

Bundeskanzleramt

Wien Kultur

PARTNER/INNEN

Netzwerk Literaturhaeuser

mitSprache

arte Kulturpartner

traduki

Incentives

Bindewerk

kopfgrafik mitte

Daniel Wisser: Wir bleiben noch.

de     en     fr     es     sr

Nous restons. Roman.
Munich: Luchterhand, 2021.
480 p.; Euro 22,70 [A].
ISBN: 978-3-630-87644-3.

Daniel Wisser

Extrait

Dans son nouveau roman, Daniel Wisser dépeint la décomposition de la collectivité sociale au 21ème siècle.
Victor Jarno a du mal à s’enthousiasmer à l’égard de nombreux phénomènes des temps modernes. L’histoire de sa famille, en revanche, exerce sur lui un attrait particulier, renforcé encore par l’apparition soudaine de sa belle cousine Karoline. Le couple qu’il forme avec son épouse Iris se disloque dès le début du roman, suite à quoi une romance entre Victor et Karoline ne se fait guère attendre. Il n’est pas surprenant que la famille soit peu enchantée par la relation entre Victor et Karoline, mais il n’était guère prévisible que cet amour transformera la cohésion domestique en une véritable inimitié.
A côté de l’histoire familiale, l’autre sujet qui intéresse réellement Victor est la politique. Dans son milieu, il est considéré comme « le dernier social-démocrate ». Le mouvement politique dévie vers la droite, ce qui s’avère également au sein de sa famille.
Daniel Wisser met à nu la double morale sociale. À travers la relation atypique entre Victor et Karoline, se révèle une sorte d’acte révolutionnaire à l’encontre des circonstances politiques et sociales, couronné enfin par le mariage des deux protagonistes. À la fin, ils peuvent vivre ensemble, mais ils ne seront pas un couple comblé. L’acte révolutionnaire ultime, l’engendrement d’un héritier ou d’une héritière, ne se réalise pas. La famille de Victor s’éteindra tel le rhinocéros blanc du Nord (p. 50).
Dans son dernier roman, Daniel Wisser traite à nouveau un sujet social tabou. Avec empathie et humour, et en s’étendant un peu trop longuement au début. Il faut la digérer, cette histoire. Ce n’est pas l’idée d’une relation amoureuse entre cousin et cousine qui gêne, mais la description doucereuse qui en est donnée. Cela dit, ces premières pages ne doivent pas empêcher la poursuite de la lecture, elles constituent le fondement d’une histoire sur l’intolérance, une histoire de notre époque.
Daniel Wisser réussit à nouveau une œuvre sûrement destinée à durer.

Version abrégée de la critique de Christina Vettorazzi du 22 mars 2021,
traduite par Henri Christophe

>> Incentives

Link zur Druckansicht
Veranstaltungen
Vitomil Zupan Menuett für Gitarre (zu 25 Schuss) (Guggolz Verlag, 2021) - online

Mo, 29.11.2021, 19.00 Uhr Buchpräsentation mit Lesung & Gespräch Die Veranstaltung kann über...

Lesegebärden - VERSCHOBEN AUF 2022

Do, 02.12. bis Fr, 03.12.2021 Tagung mit Vorträgen, Lesung & Gespräch Die Tagung wird auf...

Ausstellung
"Organisieren Sie sich!" – der Erste Österreichische Schriftstellerkongress 1981 und seine Nachwirkungen

Ausstellung anlässlich 30 Jahre Literaturhaus Wien 27.09.2021 bis 27.01.2022 Es war ein...

Tipp
OUT NOW – flugschrift Nr. 36 Judith Nika Pfeifer

das rauschende licht - staub through words: another form of reading a visual and moving one So...

INCENTIVES - AUSTRIAN LITERATURE IN TRANSLATION

Neue Buchtipps zu Thomas Arzt, Doris Knecht, Hanno Millesi und Teresa Präauer auf Deutsch,...