logo kopfgrafik links adresse mitte kopfgrafik rechts
   
Facebook Literaturhaus Wien Instagram Literaturhaus Wien

FÖRDERGEBER

Bundeskanzleramt

Wien Kultur

PARTNER/INNEN

Netzwerk Literaturhaeuser

mitSprache

arte Kulturpartner

traduki

Incentives

kopfgrafik mitte

David Bröderbauer: Die Halbe Welt

de     en     fr     es     sr

Demi-planète. Roman.
Milena Verlag, Vienne 2023.
Relié; 248 pages; EUR 25,-.
ISBN 978-3-903460-08-9.


David Bröderbauer

Extrait

Au début du roman, le personnage principal, Lilian, fait le constat suivant : « Nous sommes tous coupables. Ne l’oublions pas. » Nous sommes tous responsables de la destruction de la planète. Une prise de conscience qui, dans ce troisième roman de David Bröderbauer, est à l’origine d’une hypothèse intellectuelle à laquelle adhère une grande partie de la population mondiale face à l’extinction rapide de nombreuses espèces, l’idée de sauver une moitié de planète.

Cette hypothèse repose sur une idée de l’éminent biologiste E.O. Wilson (1920-2021) : pour garantir la survie de tous, il faut transformer 50 pour cent de la surface de la terre en réserves naturelles. Bröderbauer, lui-même biologiste, déroule cette idée, et cette demi-planète devient ainsi réalité : les hommes qui vivaient jusque-là dans les territoires des nouvelles « zones insulaires protégées » ont été transférés – selon l’euphémisme officiel pour qualifier leur expulsion et leur expropriation - la production de viande a été transférée dans des laboratoires, il n’y a plus d’animaux domestiques. Après l’échec de la cohabitation entre l’homme et la nature, l’unique solution est donc de les séparer de manière radicale. Lilian est l’un des gardes-frontières de cette moitié de planète. Il travaille pour cette administration anonyme qui gère les deux mondes et statue sur les demandes des scientifiques et des mécènes qui souhaitent visiter la demi-planète.

Mais Lilian, souffrant d’isolement dans son grand bureau open-space, prend peu à peu ses libertés par rapport aux directives de son département, jusqu’au jour où il décide, dans la veine du Bartleby de Melville, de ne plus y aller du tout. Au lieu de cela, il s’implique de plus en plus dans la vie des autres, dans celle de l’amie d’un biologiste disparu ou encore dans celle d’un groupe de migrants et de marginaux qui vivent dans le jardin botanique et jouent à la pétanque – l’un des derniers espaces de liberté qu’offre encore cette moitié du monde.

Cette simulation de l’idée de demi-planète ne permet pas uniquement à l’auteur de développer des positions scientifiques intéressantes sur la protection de l’environnement et l’activisme, mais donne également matière à réflexion sur la notion de communauté et sur la place de l’homme dans le monde ; sans oublier les implications de ces extrapolations sur l’avenir au niveau politique, la question des investisseurs privés qui contournent le processus démocratique, le rôle des ONG et le sujet de la migration. Bröderbauer imagine avec beaucoup d’intelligence un voyage suggestif dans un monde qui n’est plus régi par l’hégémonie de l’homme, avec toute sa complexité.

Extrait de la critique de Johanna Lenhart,
Literaturhaus de Vienne, 3 avril 2023
Traduction française Florence Hetzel

>> Incentives

Link zur Druckansicht
Veranstaltungen
SELBST/e

Folge 1: von selbst*

Fr, 22.09.2023, 19.00 Uhr Wieviel/e selbst/e kann ein Selbst entfalten, resonant, hoch...

Christine Lavant Ich bin maßlos in allem. Biographisches

(Wallstein Verlag 2023)

Di, 26.09.2023, 19.00 Uhr Erhellendes und inspirierendes biographisches Porträt der Dichterin...

Ausstellung
Die Erinnerung wohnt in allen Dingen – 30 Jahre Österreichische Exilbibliothek

13.09.2023 bis 01.02.2024 Aber keiner von uns Wird hier bleiben. Das letzte Wort Ist noch nicht...

Tipp
LOST & FOUND IN MOTION

Video-Rückschau auf die Kooperationsveranstaltungen von Literaturhaus Wien und Literaturhaus...

OUT NOW : flugschrift Nr. 43 von Mario Huber

Die 43. Ausgabe der flugschrift ist eine Zusammenstellung von Dialektgedichten des Autors und...